Inter Vivos

Forum non officiel des RR
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Auberge Rouge Sancerroise

Aller en bas 
AuteurMessage
Aldara
À bâillonner
À bâillonner
avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: L'Auberge Rouge Sancerroise   Jeu 4 Déc - 14:56

Elle avait hésité longtemps avant d'oser passer commande auprès d'un charpentier sancerrois. Elle n'avait pas encore de terre à elle ici et pourtant elle avait besoin d'un toit. Un repaire. Un repère.
Triturant ses doigts, elle avait fini par s'aventurer sur la place, à la recherche d'artisans capables de l'aider à accoucher de son projet.
Des bruits de scie par là, des clous qu'on enfonce dans la chair de l'arbre.
Poitrine qui se bombe, menton qui se relève, lèvres qui se serrent.
Le bon jorn, charpentier!

Le gars relève le nez, mastiquant une pâte sombre. Il passe ses doigts abîmés sur ses moustaches blondes, et incline le menton en souriant:
Bien l'bonjour, ma bonne dame! Vous cherchez une échelle, un bâton?

La Rouge répond au salut par un sourire.
Point, mon brave. Une charpente. La plus solide que vous pourrez. Pour me construire un toit, à moi et à mes amis. Je paierai ce qu'il faudra, je veux le meilleur.

Du regard, elle montre à l'homme la bourse qui pend à son côté.
Et puis j'ai une commande particulière... Si vous acceptez bien sûr de travailler pour moi...

L'homme se redresse complètement, crache son chicot noirâtre, essuie le dessus de ses mains sur ses reins, avant d'en tendre une à la femme digne, presque austère qui lui fait face.
Je suis votre homme. Je m'appelle Antoine, mais tout le monde m'appelle Toinou. On va vous la construire votre baraque, on en parlera encore dans deux siècles! J'ai des bras solides et efficaces, ne cherchez plus pour le gros oeuvre, je me charge de tout

Aldara attrape la main, sourire de façade et petite flexion des genoux.
Je m'appelle Aldara, on me nomme La Rouge, je vous passe commande de l'Auberge du même nom... Quant à ma commande, nous verrons cela plus tard...

_________________
Disparue...


Dernière édition par Aldara le Ven 5 Déc - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldara
À bâillonner
À bâillonner
avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'Auberge Rouge Sancerroise   Ven 5 Déc - 12:04

Les travaux avançaient vite, l'Auberge prenait forme, ça bourdonnait de tous les côtés. Les couvreurs sifflotaient, alors que les maçons enduisaient de glaise l'ouvrage des charpentiers. Toinou menait son monde à la baguette, d'un simple regard il faisait accélérer le chantier, mâchouillant toujours sa pâte sombre. Ses cheveux blonds, un peu trop longs emprisonnaient des copeaux de bois, qu'il éparpillait autour de lui de temps en temps.
Aldara assistait à l'avancée du chantier, avec passion. Elle observait les différents corps de métier, admirait l'équilibre des couvreurs, la force des maçons, le génie de l'architecte, la précision du menuisier.

Alors qu'elle regarde la fourmilière en action, les bras croisés et le sourire élargissant sa bouche fendue, elle voit s'approcher le charpentier, auréolé de papillons de bois.

Bien le bonjour, Dame Aldara. Alors vous voyez? Par chez nous, on travaille pas qu'à moitié! Si tout va bien, vous pourrez déguster votre première gorgée de bière dans deux ou trois jours. Alors, dites-m'en plus sur cette fameuse commande particulière.

La Rouge décroise les bras, souriant un peu plus.
Toinou, point de bière à l'Auberge Rouge, mais de l'hypocras! Un vin rouge épicé, carmin aux senteurs de voyage. Vous serez le premier à y goûter, parole de Rouge. Quant à ma commande...

Elle tire de son corsage un petit velin plié en quatre et le lui tend, lissant les pans de sa robe velours.
Normalement, tout est clairement exposé là-dessus. Si vous avez besoin de détails complémentaires, venez me trouver. Mais pas un mot! C'est un cadeau...


L'artisan regarde le dessin et les quelques mots griffonnés. Moue admirative et menton qui s'incline. Vélin qui se replie et disparait dans une poche.
Je vais avoir besoin d'autres artisans pour cette commande. Je sais qui mandater, vous pouvez me faire confiance. Ce sera une pièce unique, une très belle facture.

Il claque des talons et s'incline légèrement, avant de vilipander un couvreur qui joue les funambules.
Dis donc toi! Tu veux que j'dise à ta femme qu'elle s'ra veuve avant ce soir!?

_________________
Disparue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldara
À bâillonner
À bâillonner
avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'Auberge Rouge Sancerroise   Sam 6 Déc - 1:19

L'Auberge se dressait devant elle, un joli cadeau à peine sorti de son emballage. Quelques berouettes pleines de gravas encombraient encore le passage, alors que les artisans regroupaient leurs précieux outils.
Toinou inspectait chaque recoin. il vérifiait les charpentes, les clés de voute, le scellement des fenêtres, le chambranle de la porte, la tenue de la chaux sur les murs... Ses sourcils blonds froncés, il ne répondait pas aux blagues de ses collègues, concentré sur son inspection.
Moue de satisfaction, il s'approche d'Aldara, fier de ce qu'il lui remet.
Une grosse clé sombre dans la main qu'il fait tinter entre ses doigts.
Voilà ma bonne dame! Votre auberge est terminée, prête à grouiller de Sancerrois affamés et assoiffés.
Il dépose dans la main ouverte l'imposante clé, flanquée de deux initiales AR, lui tend son bras pour qu'elle l'accompagne jusqu'à la porte.
Elle refuse d'un regard qui se baisse et entame sa marche vers la belle porte de bois flambant neuve.

Il hausse les épaules et l'accompagne; il ne comprendra jamais les femmes.
Et puis il lâche:
Votre commande est prête. Je la fais livrer ici ou bien avez-vous un lieu plus... adéquat?...

_________________
Disparue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldara
À bâillonner
À bâillonner
avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'Auberge Rouge Sancerroise   Mer 10 Déc - 21:32

Sa commande était prête... Mh... Mais elle n'avait pas encore de maison! Du moins si, mais point encore ici. Il lui fallait trouver un terrain à bâtir, sur lequel faire reconstruire, pierre après pierre, sa Rouge Maison, qu'elle avait mandé de démonter, là-bas en Toulouse.
Elle ne s'attendait pas à ce que l'artisan soit si prompt à l'ouvrage. Il avait dû travailler jour et nuit et faire travailler d'autres artisans à la baguette...
La commande était quelque peu ... encombrante, elle ne pouvait demander à Toinou de garder cela en son atelier jusqu'à ce que sa maison arrive.
Toinou, je vous remercie d'avoir été si rapide, vous pouvez faire porter cela ici, à l'étage par exemple, en attendant de lui trouver une place plus... adéquate. Et puis passez ensuite me voir que je vous paie.

Elle n'a pas le temps d'entamer sa révérence que déjà le blond met deux doigts dans sa bouche et siffle à en percer les tympans. Il fait ensuite de grands signes à 3 bonhommes charpentés comme des armoires à glace.
Par ici les gars! A l'étage, elle dit La Patronne!

"La Patronne"...
Sourire rouge...
Aurèle...

Tandis qu'elle rêve, le ballet des armoires à glace commence...

_________________
Disparue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldara
À bâillonner
À bâillonner
avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'Auberge Rouge Sancerroise   Dim 14 Déc - 17:41

Toinou tape ses mains l'une contre l'autre, satisfait. Il recule de quelques pas et observe l'ensemble.
Pincement de lèvres admiratif.
Je suis fier de cet ouvrage, Dame Aldara. C'est ma plus belle pièce, à ce jour. Mais il faut dire que les plans étaient parfaits. Et puis je me suis permis d'y ajouter un petit cadeau, là, devant pour y déposer vos effets...

Aldara est un peu en arrière, très émue de voir son dessin en relief, admirant le travail du charpentier, qui a su se faire minutieux.
Toinou, vraiment... C'est somptueux. Merci... Tenez.

Main qui se tend, présentant une bourse gonflée. Les doigts tremblent un peu. L'artisan comprend, prend délicatement la bourse et sort en silence, après un hochement du menton.

Les mains jointes sur son velours rouge, elle ne parvient pas à approcher. Elle se décide enfin à lever un pied, puis l'autre et se trouve soudain si proche.
Main qui glisse sur le bois luisant, puis se crispe sur l'étoffe sombre.
Il ne manque plus que Lui...


_________________
Disparue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge Rouge Sancerroise   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Auberge Rouge Sancerroise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'AUBERGE ROUGE - L'ENIGME DE PEYREBEILLE, 1833 de Michel Peyramaure
» [Peyramaure, Michel] L'auberge rouge -L'énigme de Peyrebeille 1833
» L'Auberge Rouge - Claude Autant-Lara
» FIL ROUGE : Les enseignes (Ajout 09 janvier)
» Collection rouge (SEP)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inter Vivos :: Dépendances :: L'Auberge Rouge-
Sauter vers: